rire…

« le rire comme les essuie-glaces permet d’avancer,
même s’il n’arrête pas la pluie. »

Gérard Jugnot.

n’oubliez pas de mettre le son !

dans le soleil couchant…

« Vietnamiennes dans le soleil couchant »

pastels secs – 24×32

un dessin réalisé dimanche soir en une heure, entre la préparation du repas

et le repas lui- même 😕  ne me demandez pas quel rapport 🙄

il n’y en a aucun 😆 seulement une envie furieuse de gribouiller 😛

Protégé : rencontre avec Madame la Ministre de l’écologie et du développement durable, Dominique Nguyen Duc Long reçoit Nathalie Kosciusko-Morizet.

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

brume sur la mer

En quelques secondes la brume est arrivée de la Manche…

« C’est l’incertitude qui nous charme. Tout devient merveilleux dans la brume. »

quelques minutes après, la brume s’était dissipée…

« clic » sur photos pour voir plus grand.
Oscar Wilde – 1854/1900 – écrivain irlandais.

l’esprit marin !

Les marinières stars de l’été s’affichent partout 🙄 dans la rue, les vitrines, sur les plateaux TV… !

Chez la Tribu avant, maintenant, et après, les marinières ont fait, font, et feront,  parties de notre quotidien !

A demain en direct de notre petit coin de paradis breton 😀

Camaret-sur-Mer

Balade en famille à Camaret-sur-Mer et à la presqu’île de Crozon. (« clic » sur photos pour voir plus grand)

Le long du sillon, cordon naturel de galets qui protège le port.

Quelques photos prises rapidement… il faudra que j’y retourne en solitaire 😉 pour plus de liberté 😳 et surtout lorque les travaux actuellement en cours  (restauration de l’escarpe et de la contrescarpe, murs tapissant le fossé qui ceinture la tour) seront terminés !

La tour Vauban et la chapelle Notre Dame de Rocamadour

La tour Vauban est une tour défensive construite sur un plan directeur de Vauban et érigée sur le Sillon à Camaret-sur-Mer, près de la chapelle Notre Dame de Rocamadour. La Tour Vauban fait partie d’un complexe stratégique destiné à défendre la rade de Brest.

L’ensemble se compose d’une tour, d’un corps de garde, d’une batterie qui pouvait contenir 11 canons ainsi que d’un four à boulets. Le tout est entouré d’un fossé. On y accède par un pont-levis.

La tour comporte quatre niveaux : un sous-sol (fermé au public), un rez-de-chaussée et deux étages. On accédait au sous-sol par une trappe, c’est là qu’étaient entreposés les vivres et la poudre. Les étages supérieurs, desservis par un escalier à vis, abritaient le corps de garde et des logements. La tour était percée pour sa défense de créneaux de mousqueterie de type archère.

La tour est flanquée d’une batterie basse semi-circulaire à larges embrasures et d’un corps de garde défensif. Sur la batterie on peut toujours admirer l’un des derniers exemples de four à boulet encore conservé.

 

des bancs, le long du sillon, qui semblent déranger 😕