Paris by night – Pyramide du Louvre

(9 photos) – (passez la souris sur les photos pour en lire la légende)

Vers 21h au coucher du soleil…

fin du jour Pyramide du Louvre et le photographe fantôme, Paris, Pyramide du Louvre

coucher de soleil jet d'eau fontaine Pyramide du Louvre,Pyramide du Louvre, Paris,

plan serré pyramide du Louvre, sculpture de Kohei Nawa «Throne», au Louvre. Pyramide du Louvre, Paris

Plus tard… aux alentours de minuit quand le site est moins fréquenté…

Paris bye night, Pyramide du Louvre de nuit, Pyramide du Louvre, Paris, Paris la nuit.

Paris bye night, Pyramide du Louvre de nuit, Pyramide du Louvre, Paris, Paris la nuit.

Paris bye night, Pyramide du Louvre de nuit, Pyramide du Louvre, Paris, Paris la nuit.

Paris bye night, Pyramide du Louvre de nuit, Pyramide du Louvre, Paris, Paris la nuit.

Paris bye night, Pyramide du Louvre de nuit, Pyramide du Louvre, Paris, Paris la nuit.

Paris bye night, Pyramide du Louvre de nuit, Pyramide du Louvre, Paris, Paris la nuit.

Paris bye night, Pyramide du Louvre de nuit, Pyramide du Louvre, Paris, Paris la nuit. Proviseur

Translate : click on flag

blog-drapeau_anglais-img

Chapelle Saint-Fiacre Le Faouët

(17 photos)

La chapelle, dédiée à saint Fiacre, est construite à partir du XVe siècle (vers 1450). elle  présente une façade découpée en trilobés avec un clocher-pignon fréquemment retrouvé en Bretagne. Celui de Saint-Fiacre est cependant triple flanqué de deux tourelles latérales et d’un balcon. L’intérieur est composé de cinq travées avec un chevet carré à leur bout.

cliquez sur les photos pour les voir en plus grand

 

Chapelle Saint-fiacre Le Faouët, Bretagne

la chapelle est surtout célèbre pour son exceptionnel jubé en bois polychrome de style flamboyant réalisé de 1480 à 1492 par Olivier Le Loergan.

Chapelle Saint-fiacre Le Faouët, Bretagne, le jubé en bois polychrome côté nef

Chapelle Saint-fiacre Le Faouët, Bretagne, le jubé en bois polychrome côté nef

Chapelle Saint-fiacre Le Faouët, Bretagne, le jubé en bois polychrome côté choeur

Chapelle Saint-fiacre Le Faouët, Bretagne, le jubé en bois polychrome côté nef

Le côté de la nef illustre des scènes de la tentation d’Adam et Ève, de l’Annonciation de Marie, et de la passion du Christ. Le côté chœur représente certains péchés capitaux et vices, avec le vol (de fruit dans un arbre), l’ivresse (un homme vomissant un renard), la luxure (un homme et une femme), la paresse (un musicien breton). Ce jubé est classé au titre des monuments historiques par la liste de 1862.

Chapelle Saint-fiacre Le Faouët, Bretagne, détail jubé en bois polychrome côté nef

Chapelle Saint-fiacre Le Faouët, Bretagne, détail jubé en bois polychrome côté choeur

Chapelle Saint-fiacre Le Faouët, Bretagne, détail jubé en bois polychrome côté choeur

Chapelle Saint-fiacre Le Faouët, Bretagne, détail jubé en bois polychrome côté choeur

Chapelle Saint-fiacre Le Faouët, Bretagne, détail jubé en bois polychrome côté nef

Chapelle Saint-fiacre Le Faouët, Bretagne, détail jubé en bois polychrome côté nef

Chapelle Saint-fiacre Le Faouët, Bretagne, détail jubé en bois polychrome côté nef

Chapelle Saint-fiacre Le Faouët, Bretagne, détail jubé en bois polychrome côté nef

Chapelle Saint-fiacre Le Faouët, Bretagne, voûte plafond et têtes

Chapelle Saint-fiacre Le Faouët, Bretagne, voûte plafond et têtes

Chapelle Saint-fiacre Le Faouët, Bretagne, voûte plafond et têtes

Chapelle Saint-fiacre Le Faouët, Bretagne, voûte plafond et têtes

Chapelle Saint-fiacre Le Faouët, Bretagne, plafond, poutres décorées

 

Translate : click on flag

blog-drapeau_anglais-img

L’église de Kernascléden et ses fresques

(7 photos)

Autrefois chapelle, l’actuelle église paroissiale a été commencée en 1420 et achevée en 1464. C’est une référence de l’architecture gothique flamboyante.

Elle possède aussi d’exceptionnelles peintures murales polychromes (troisième quart du XVème siècle), réalisées par quatre groupes d’artistes différents, bretons pour la danse macabre et le spectacle de l’enfer, de l’école française pour les anges musiciens et la vie du Christ .

Sur le chœur des scènes de la vie de Marie et Jésus.

Sous les voûtes  du croisillon nord  : les anges musiciens et l’ascension.

Sur le croisillon sud la danse macabre et la représentation de l’enfer, et un superbe vitrail en triskel .

On peut observer, à l’intérieur de la nef, une voûte en pierre, élément rare dans les églises bretonnes.

Le porche des apôtres.

Le pardon a lieu le 15 août de chaque année.

Translate : click on flag

blog-drapeau_anglais-img

la chapelle Saint-Herbot

(9 photos)

A Plonevez-du-Faou.
chapelle St-Herbot

La construction de la chapelle débute à la fin du XIVe siècle sur les lieux où est inhumé Saint Herbot. Elle remplace un premier édifice détruit pendant le guerre de Succession du duché de Bretagne. Une rente annuelle d’Anne de Bretagne permet l’achèvement du porche sud et de la tour carrée vers le début du XVIe siècle.

 le gisant de saint Herbot

Le jubé (ou le chancel) du XVIe siècle

La sacristie à étages est du XVIIIe siècle. L’escalier à double volée au nord de la chapelle quant à lui, a été construit en 1858.

vitrail de la chapelle latérale G

Saint-Herbot est connu comme le patron protecteur des bovins et pourvoyeur de bons produits laitiers. Lorsqu’il débarqua en Armorique au VIème siècle, il possédait deux boeufs blancs aux forces surnaturelles qui lui permettaient de labourer de façon miraculeuse. A sa mort, les deux boeufs seraient restés à disposition des laboureurs à condition qu’ils les ramènent tous les soirs près de la tombe de Saint-Herbot. Mais à cause d’un paysan désobéissant les boeufs ont aujourd’hui disparu …

Stalle du XVIe avec miséricorde sculptée

Vitrail et chapelle latérale droite

Le jour du pardon (le vendredi précédant le dimanche de la Trinité), les fidèles déposent sur les autels des queues de vache, du lait et du beurre pour s’attirer les faveurs du saint.

Décor de la porte d'entrée de l'église depuis le porche sud, saint Herbot

Porche sud: les six statues d'apôtres du côté est

L'escalier menant à la porte nord datée du XIVe

Translate : click on flag

blog-drapeau_anglais-img

Maison Loo – Pagode Loo – Paris

(6 photos)

Pagode Loo, Maison Loo, Pagode d'inspiration chinoise, 8e arrondissement Paris

Au début du XXe siècle, Ching Tsai Loo, jeune chinois né en 1880, est venu faire ses études en France. Il devient un antiquaire . En 1926, il fait transformer par l’architecte Fernand Bloch, un ancien hôtel particulier de style Louis-Philippe en maison chinoise à étages, de couleur rouge, avec ses auvents en tuiles vernies, destinée à recevoir sa galerie d’art. Cette construction est située à l’angle de la rue Rembrandt et place du Pérou, non loin du parc Monceau à Paris VIIIe.

Pagode Loo, Maison Loo, Pagode d'inspiration chinoise, Paris 8e, détails

Pagode Loo, Maison Loo, Pagode d'inspiration chinoise, Paris 8e, détails

Pagode Loo, Maison Loo, Pagode d'inspiration chinoise, Paris 8e, détails

PPagode Loo, Maison Loo, Pagode d'inspiration chinoise, Paris 8e, détails

Un portique précède la porte, les deux entrées ne sont pas alignées pour éviter aux mauvais esprits de pénétrer dans la maison.

Pagode Loo, Maison Loo, Pagode d'inspiration chinoise, Paris 8e, portail entrée

Aujourd’hui la pagode accueille expositions et événements privés.

Translate : click on flag

blog-drapeau_anglais-img