Maison Blanche village de pêcheurs atypique

(9 photos)

Toujours un grand plaisir à retourner au petit village de pêcheurs de Maison Blanche route de Sainte-Anne du Portzic à Brest.

Pour la petite histoire :

« Avant 1940, Maison-Blanche est encore un village de pêcheurs, abritant une quinzaine de maisons aux façades d’une blancheur éclatante (d’où son nom aujourd’hui un brin paradoxal). L’été, le site est prisé des habitants de Recouvrance et des premiers touristes qui découvrent les congés payés. Un minuscule port sans histoires, avant que celle avec un grand H ne surgisse, le 18 juin 1940, après l’appel du général De Gaulle. De source sûre, l’ennemi est à Rennes. Les soldats anglais et les marins brestois décident alors de mettre le feu aux combustibles de la Marine, situés au-dessus du site, sur le plateau des Quatre-Pompes. L’incendie, immense, détruit tout sur son passage, et du village de pêcheurs, il ne restera plus que des ruines.


Les premières cabanes de Maison-Blanche n’apparaissent qu’après-guerre, en 1947. Ce sont des « vestiaires de pêcheurs », remplis d’un barda de filets, casiers et cannes à pêche. De bric et de broc, en bois de récup’ et en tôle ondulée, elles vont pousser de manière anarchique jusqu’au début des années 60 et seront peinturlurées et décorées au goût des occupants, pour lesquels les couleurs vives atténuent peut-être un peu l’horreur de la guerre.

À l’époque, elles appartiennent à des ouvriers des HLM du quartier de Saint-Pierre. Ils y viennent en cyclomoteur, le dimanche, pour pêcher. Aujourd’hui, on compte une soixantaine de cabanes, collées les unes aux autres, formant des « rues » étroites. » (sources Le Télégramme)

 

Translate : click on flag

blog-drapeau_anglais-img

Coucher de soleil en baie de Guissény, les vacances commencent bien !

(2 photos)

Après une fin d’année scolaire intense et un déménagement, la Tribu d’Anaximandre vient enfin de prendre ses quartiers d’été dans sa maison du bonheur en Finistère.

Quelle plaisir d’aller hier soir admirer le coucher du soleil, des instants de sérénité et de calme appréciés.

Translate : click on flag

blog-drapeau_anglais-img

Mutation à Corbeil-Essonnes

(2 photos)

Mon Proviseur de Mari pilotera à la rentrée prochaine le lycée Robert Doisneau de Corbeil-Essonnes. La Tribu d’Anaximandre a donc pris ses nouveaux quartiers depuis une semaine, avant de partir en vacances dans notre petit coin de paradis en Finistère.

Deux photos prises un soir sur les bords de Seine avec vue sur l’hôtel de Ville et Moulins Soufflets.

 

A bientôt en direct du Finistère….

Translate : click on flag

blog-drapeau_anglais-img

La côte de granit rose : Ploumanac’h – Perros Guirec

(18 photos)

Entre Ploumanac’h et Perros-Guirec, la Côte de Granit rose révèle toute sa splendeur.

Le phare de Men Ruz…

Les rochers…

Le château de Costaérès…

Plage de Saint-Guirec et son oratoire, les pieds dans l’eau à marée haute…

 

Translate : click on flag

blog-drapeau_anglais-img

Le phare de Kermorvan

(4 photos)

En arrivant sur le site, après avoir essuyé un gros grain ! un magnifique arc-en-ciel a paré le ciel, partant de la plage des Blancs Sablons pour aller jusqu’à la Ria.

Le phare de Kermorvan est situé au nord-ouest du port du Conquet, dans le Finistère en Bretagne. Le phare fut construit en 1849 sur un rocher, à la pointe de la presqu’île de Kermorvan, site classé appartenant au Conservatoire du littoral.

Il est relié à la terre par un pont de granite et sa hauteur est de 20,30 mètres. Le phare à la forme d’une tour carrée. Il ne se visite pas et est télé-contrôlé depuis Ouessant.

 

Le phare de Kermorvan est le phare à terre le plus occidental de France.

Translate : click on flag

blog-drapeau_anglais-img