La Tour Vauban à Camaret-sur-mer

 (3 photos)

Érigée  à l’extrémité du sillon qui protège le port de Camaret, à l’entrée de la presqu’île de Crozon, la Tour Vauban fait partie d’un complexe stratégique destiné à défendre la rade de Brest contre les invasions ennemies et les corsaires.

belle voiture et tour Vauban Camaret copie

deux voiliers  et tour Vauban Camaret copie

tour Vauban et rampes copie

 

Translate : click on flag

blog-drapeau_anglais-img

Depuis la pointe de Pen Hir…

(2 photos)

vue sur la pointe de Tavelle, les bruyères, les ajoncs et les sabots de vénus subliment les bleus de la mer et du ciel ♥

(clic sur photos pour voir en plus grand)

pointe de La Tavelle depuis la pointe de Pen Hir, presqu'île de Crozon, bruyère falaises bretagne, Bretagne, Finistère, Camaret-sur-mer, Crozon

et vue sur la plage du Veyrac’h. (La plage du Veryac’h est dans la continuité Est de la Pointe de Pen Hir. Une plage de sable non surveillée facile d’accès dotée d’un parking. Les falaises du Veryac’h sont un site remarquable de géologie.)

pointe de Pen Hir vue sur la plage du Veyrac'h, Crozon, Camaret-sur-mer, Bretagne, Finistère

Translate : click on flag

blog-drapeau_anglais-img

panorama Camaret sur Mer

photos prises depuis le quai Vauban.

en partant de la gauche : une partie du port, la tour Vauban, la chapelle Notre Dame de Rocamadour, pour terminer par le quai Téphanie.

« clic » sur pano pour voir en grand.


les ruines du manoir de Boultous ou Coecilian

Vous vous souvenez peut être de cette photo publiée en décembre 2008 ICI

 

avec au loin les ruines du Manoir de Saint-Pol-Roux.

Voici cette fois le manoir où plutôt ce qu’il en reste, dans sa totalité 😕

 

 

Petit rappel :

Pierre Paul Roux naît dans la région de Marseille en 1861. A 20 ans il arrive à Paris, fréquente les milieux littéraires, écrit des poèmes marqués par le Symbolisme, et prend le nom de Saint-Pol-Roux pour signer ses oeuvres. Il est considéré par les surréalistes, comme un précurseur de la poésie moderne. Lassé du monde parisien, il se fit construire en 1904, à Camaret-sur-Mer, face à la mer, un manoir à l’architecture tourmentée, où il recevra ses amis, Max Jacob, Théophile Briand, André Breton, Ruben Dario, Jean Moulin… et c’est dans cette bretagne tant aimé, qu’il meurt le 18 octobre 1940.

Voici une reproduction du Manoir tel qu’il était en 1904.

« clic » sur les photos pour les voir en grand.