Home sweet home

“Je n’aime pas les maisons neuves : leur visage est indifférent.”

De Sully Prudhomme / Les Solitudes

 

Translate : click on flag

blog-drapeau_anglais-img

Guissény a aussi son corps de garde !

(2 photos)

Je vous l’ai déjà présenté, en noir et blanc, aux couleurs de l’automne, et bien le voici désormais aux couleurs du printemps.

Un matin la brume se lève doucement laissant passer les premiers rayons du soleil 🙂

corps de garde, corps de garde de Guissény, baie de Guissény, bretagne, finistère,

 

corps de garde, corps de garde de Guissény, baie de Guissény, bretagne, finistère, ajoncs d'or

Translate : click on flag

 

 

 

le corps de garde à la pointe de dibennou

 Cet après-midi, balade sur le chemin côtier, des Barrachous à la digue du Curnic en passant par la corps de garde à la pointe de Dibennou.

Petite série en noir et blanc autour du poste de garde.

Le lundi 7 juillet 2008, douze sites français de l’architecte militaire de Louis XIV,

VAUBAN, dont la Tour dorée de Camaret, ont été ajoutés à la liste du Patrimoine

mondial de l’UNESCO. C’est à l’occasion de voyages successifs en Bretagne entre 1683

et 1694 que Vauban a ordonné la fortification du littoral pour le protéger des incursions

ennemies, la France étant en conflit avec les Anglais et les Hollandais. Et depuis cette

époque se succèdent, tout au long de notre côte, des châteaux, forts, bastions, corps de

garde, batteries…

Guissény possède ainsi son « Corps de garde » à la pointe du Dibennou, au dessus de

la grotte préhistorique où une légende faisait aboutir le souterrain partant de l’église

paroissiale !

C’est un petit édifice en pierre, identique à ceux des paroisses voisines. Il a

été acquis par la commune de Guissény à la suite d’une délibération du conseil municipal

en date du 21 décembre 1971 : le Maire de Guissény a contacté le propriétaire du

terrain et du bâtiment, domicilié à Brest, en vue de l’acquisition du « Corps de Garde »

et a conclu avec lui une promesse de vente pour un prix total de vente de 25.000 francs.

« Le conseil, considérant :

a) que la propriété en question constitue une enclave dans le terrain communal où

se trouve implanté le terrain de sport et ses dépendances ; b) les conditions stipulées

dans la promesse de vente intervenue en date du 26 novembre 1971 ;

DECIDE :

1°) l’acquisition de la parcelle désignée ci-dessous appartenant à Monsieur ……,

pour un prix de 25.000 francs : section A0, n° 31, comprenant 414 mètres carrés de

terrain – maison d’habitation et dépendances ; 2°) l’inscription au budget de l’exercice

1972 de la somme nécessaire au financement de l’opération ; 3°) de donner tous

pouvoirs à Monsieur le Maire pour signer l’acte à intervenir en l’étude de maître Le

Corre, notaire à Lesneven.

La déclaration d’utilité publique de l’opération sera sollicitée ».

 

Le service de guet et la garde des côtes étaient déjà organisés à l’époque des Ducs

de Bretagne sous la responsabilité des gentilshommes locaux. C’est au XVIè siècle

qu’apparaît la fonction de « capitaine de paroisse », chef politique et militaire. Les

simples corps de garde servaient de point d’observation, reliés les uns aux autres par

des signaux et d’abri aux miliciens qui se réchauffaient devant la cheminée… Ceux-ci

sont organisés en compagnie : celle de Guissény comprenait 20 escouades (de Guissény,

Kerlouan et Lesneven), soit 1.463 fantassins et 9 officiers au milieu du XVIIè siècle.

Parmi ces officiers, on trouve les noms de seigneurs de la paroisse de Guissény : les

Kerven, sieurs de Kersulec ; Henry, sieurs de Kergoff ; Gouzillon, sieurs de Kergoniou.

Source SELL’TA

entre kerfissien et kerbrat

 

vélosplagedesamiets

Hier après-midi balade sur la splendide plage entre Kerfissien et Kerbrat

plage kerfissien

Je vous avais déjà présenté en avril le corps de garde des Amiets

le voici à nouveau sous un autre angle et un merveilleux ciel breton 😀

corpdegardeamietsjuillet09

 

coprdegardeamietsrochersmerbasse1

corpdegardeamietsvuerochers1

côterochersamiets

Encore…

… un corps de garde 🙂

Entre Argenton et Porspoder.

Petit clin d’oeil à Xuan-Lay qui l’aperçoit peut être de son grenier 😉

corps de garde de la Pointe de port Billioc

« clic » sur photo pour voir plus grand