splendeur du coquelicot…

C ‘ est au milieu des prés,

O u poussent seigle et blé,

Q u’un matin j’ai marché.

U n peu au hasard, sous un ciel plombé,

E piant les bas côté des prés,

L orgnant sur certaines tâches rouges…

nvitant à la halte,

C ourbant sous les bourrasques,

O ndulant sous le vent

T résor inespéré : des brassées de

COQUELICOTS

 

 

 

à suivre la décadence 🙄

 

 

si peu de coquelicots…

Pas le temps de partir à la chasse aux coquelicots cette année 😳 juste deux ou trois le long du chemin du moulin à Tan.

Jusqu’au XVIè siècle, on appela cette fleur des champs ‘coquerico’ comme le coq, car la couleur rouge éclatante de la fleur évoquait la crète du coq.
Aujourd’hui, c’est sans doute la variété qui a le plus de noms : ‘cocorico’, ‘kikiriki’, ‘cocolier’, ‘poule joyeuse’, ‘oeil du diable’ ..