Bonne année 2023

« Il faut prêcher sur la vie non sur la mort ; répandre l’espoir et non la crainte ; cultiver en commun la joie, vrai trésor humain. C’est le grand secret des sages, et ce sera la lumière de demain. »

Bonne année à tous, et merci pour vos visites.

Réunion – île intense – Fin de journée à la plage de l’Hermitage.

Une plage de sable blanc de l’ouest de La Réunion, protégée par un récif corallien.

Le soleil se couche sur la souche d’un filao déchaussé par l’érosion de la plage.

Temple Wat Thammapathip

(28 photos)

Déambulation…. et méditation.

« Niché derrière de hauts murs, Wat Thammapathip s’étale dans un parc boisé de Moissy-Cramayel (Seine-et-Marne) où se dresse une bâtisse du XIXe siècle, le château de Lugny, racheté en 2000 par l’Association internationale thaïe des bouddhistes de France pour en faire une pagode. Les allées de ce grand et paisible jardin sont ornées de plusieurs centaines de bouddhas dorés et blancs, confectionnés avec des matériaux recyclés. Ces derniers, au fil des siècles, se sont diversifiés et les statues permettent d’en démultiplier la présence symbolique. Tout le long du parcours, des pancartes questionnent le sens de la vie : « Ne pas détruire le futur avec le présent », « Ne pas sombrer dans le passé », « Par soi-même avec espoir et courage ». »

La source du Lison

« La rivière du Lison prend sa source au fond de la reculée de Nans-sous-Sainte-Anne. Elle est considérée comme la plus belle des sources résurgentes de la région.

Le lieu est en effet très agréable : l’ample vasque aux eaux vertes qui accueille la résurgence des eaux du Doubs est nichée au coeur des falaises, et est alimentée par plusieurs cascades. Ce paysage a d’ailleurs inspiré de nombreux peintres, dont le franc-comtois Gustave Courbet.

Le Lison est également l’un des plus vastes réseaux de spéléologie de France. La source du Lison est à l’origine de la législation sur la protection de l’environnement. En 1899, le propriétaire d’un moulin aujourd’hui détruit, prévoyait de capter l’eau et de remplacer la cascade par une conduite forcée. La source étant propriété communale, les habitants de Nans-Sous-Sainte-Anne se mobilisèrent et firent appel au député Charles Beauquier. Après deux procès, ils gagnèrent définitivement en 1902. Pour conforter la victoire juridique du Lison et protéger les sites pittoresques de France, Charles Beauquier fit voter le 21 avril 1906 la première loi de protection de l’environnement, dite « loi Beauquier ». Le site de la source du Lison est classé depuis le 2 mai 1912. »

(source DoubsTourisme)

Les tournesols

(3 photos)

Escapade en Beauce, pour voir notamment quelques moulins, mais en passant j’ai trouvé un champs de tournesols. Petit arrêt même si la floraison est déjà très avancée.