Au phare du Petit Minou

(4 photos)

« Le phare d’une hauteur de 26 m se trouve dans l’alignement du phare du Porzic et signale l’entrée en rade de Brest. On y accède par un pont en pierre, qui le relie à la commune de Plouzané. Il est construit en pierre de taille extraite de la carrière de l’Aber-Ildut, sous la supervision de Louis Plantier, ingénieur des Phares et Balises.

Mis en service en janvier 1848 et culmine à 34 m au-dessus du niveau de la mer. Le signal du phare est constitué de deux secteurs – blanc et rouge – à 2 éclats toutes les 6 secondes, avec une portée respective de 19 miles et 15 miles. On trouve également une corne de brume d’un son toutes les 60 secondes.

Dans les années 1890, il est repeint en blanc sur la face sud-ouest pour qu’il soit plus visible depuis la mer. En pleine guerre froide, dans la crainte d’attaque contre la rade, on construit alors une tour blanche un moins haute que le phare, juste devant lui. On installe à son sommet un radar qui permettra de surveiller le goulet jusqu’au début des années 1980 — la tour radar du Sémaphore de la Marine Nationale — avant d’être démonté. « 

Pas mal d’embruns ce jour là ! le chiffon était de rigueur pour essuyer continuellement le filtre ND400 sur l’objectif 🙄🤓.

À noter que le phare est fermé en cas de fortes tempêtes, puisque la mer vient à passer par-dessus le pont !

et pour clore la balade un très bel arc-en-ciel, pris depuis le pont de pierre du phare.

 

Translate : click on flag

blog-drapeau_anglais-img

ar Minou

Le phare du Petit Minou indique aux bateaux désirant se rendre à Brest la route à suivre pour entrer dans la rade.

Il forme un alignement avec le phare de Portzic

Il comporte également un secteur rouge qui signale le plateau des Fillettes, l’une des roches immergées du goulet de Brest.

Il se trouve en avant du fort du Petit Minou sur la commune de Plouzané.

Allumé en 1848 il est automatisé depuis 1989. Son nom viendrait de men (pierre), au pluriel.