Montargis, le Venise du Gâtinais

(29 photos)

Au cœur de la région Centre-Val de Loire, Montargis est une étape passionnante. au carrefour de grands axes routiers, entres les vallées de la Loire et de la Seine, Montargis est une ville de charme aux 131 ponts et passerelles, composée de petits îlots, de canaux, de rues sur l’eau et surnommée la « Venise du Gâtinais ».

 

 

Gerberoy le villages aux roses.

(41 photos)

Escapade dans l’Oise, à Gerberoy, le village aux roses, un des « Plus beaux villages de France ». Il se situe au centre d’un triangle formé par Beauvais, Rouen et Amiens au cœur de la Picardie. Culminant à 188 mètres, la commune a reçu en 1202 le titre de « ville » décerné par le roi Philippe Auguste.
Ses maisons du XVIIe et XVIIIe siècles, en bois et torchis ou briques et silex, font de Gerberoy un lieu de promenade unique. Au printemps et en été, les rosiers grimpants sur les façades transforment la commune en véritable roseraie.

Translate : click on flag

blog-drapeau_anglais-img

Gerberoy, village aux « roses »

(3 photos)

Aujourd’hui, escapade dans l’Oise, à Gerberoy, le village aux roses, un des « Plus beaux villages de France ». Il se situe au centre d’un triangle formé par Beauvais, Rouen et Amiens au cœur de la Picardie. Culminant à 188 mètres, la commune a reçu en 1202 le titre de « ville » décerné par le roi Philippe Auguste.
Voici la fameuse maison bleue tellement photographiée…
Ses maisons du XVIIe et XVIIIe siècles, en bois et torchis ou briques et silex, font de Gerberoy un lieu de promenade unique. Au printemps et en été, les rosiers grimpants sur les façades transforment la commune en véritable roseraie.
D’autres photos de Gerberoy suivront…

Translate : click on flag

blog-drapeau_anglais-img

Eglise de Radegonde à Talmont sur Gironde

(6 photos)

Lors de notre séjour en Charetente-Maritime à l’automne dernier.

Talmont serait un nom très ancien, antérieur aux Gaulois et voudrait simplement dire mont de terre argileuse. La Gironde vient se jeter dans la mer devant Talmont.

Du plus pur style romain saintongeais, l’église Sainte-Radegonde se découvre après avoir traversé des ruelles encadrées de roses trémières. Menacée d »effondrement par le courant qui menaçait ses assises calcaires, elle a longtemps été en péril. La falaise a été consolidée et on a restitué à l’église son aspect du 12ème siècle.

Translate : click on flag

blog-drapeau_anglais-img

Escapade à Moret-sur-Loing

(27 photos)

Baigneurs vers le Moulin Graciot : Sur une île du Loing, ancien moulin, aujourd’hui dédié à la sculpture.

vue générale avec l’église gothique Notre-Dame, bâtie entre le XIIIe siècle et le XVe siècle, le moulin Graciot et la porte e Bourgogne.

vue sur le musée du sucre d’orge et la porte de Bourgogne depuis le moulin à Tan – Moret sur Loing

Le Moulin Graciot : Sur une île du Loing, ancien moulin, aujourd’hui dédié à la sculpture.

La Maison Raccolet : Façade en bois du début du XXe siècle aux sculptures originales.

La Porte de Bourgogne : Porte de la fin du XIIe siècle participant au dispositif défensif de la cité médiévale voulu par Philippe Auguste.

Touristes masqués au pied de la porte de Bourgogne.

Créé en 1638 par des Soeurs bénédictines, sous Louis XIV, le sucre d’orge est toujours le même aujourd’huiet la recette est encore secrète !
Napoléon 1er en raffolait, Sarah Bernhardt ne rentrait pas en scène sans avoir chauffer sa voix avec un sucre d’orge, Aristide Briant, Jean Jaurès, François Mauriac sont venus signer le livre d’or du Sucre d’Orge de Moret-sur-Loing…

Aujourd’hui encore, il est toujours fabriqué selon la méthode du XVIIème, aucun rajout, pas de colorant et sans agent de saveur… Rien d’autre qu’un sirop d’orge et le tour de main d’un savoir faire ancestral, transmis de génération en génération…

Installé au Moulin Provencher, avec une nouvelle muséographie présentant une histoire pleine de rebondissements et de gourmandise, tout participe au succès de ce nouveau Musée qui abrite le plus vieux bonbon de France.

C’est sous les doigts de ces Religieuses et sur la direction de la première supérieure, Élisabeth Pidoux, cousine de La Fontaine, que l’on vit éclore les premiers bâtons de ce Sucre d’Orge.
Ces religieuses obtenaient leur produit incomparable comme on obtient aujourd’hui la Chartreuse, en vertu d’une recette toute particulière. Après avoir prospéré sous Louis XIV et connu jusqu’en 1758 une époque fort brillante, le monastère passa par nombre de vicissitudes et disparut en 1792. Du même coup, la fabrication cessa pendant la Révolution, et même le secret de cette fabrication paraissait à jamais perdu, emporté avec les Religieuses par le flot révolutionnaire.
Par bonheur, après les mauvais jours, une bonne religieuse de l’ancien Prieuré de Moret, Sœur Félicité, revint avec son secret habiter ce pays qui lui était cher. Elle eut la précaution, avant de mourir, de donner par écrit la recette du Sucre d’Orge à une amie fidèle. Quand, plus tard, d’autres religieuses vinrent s’établir à Moret, la pieuse confidente, conformément à la recommandation de la religieuse défunte, s’empressa de leur confier la précieuse formule.
C’est alors que l’on vit renaître le Sucre d’Orge.
Aujourd’hui encore, il est toujours fabriqué selon la méthode du XVIIème, aucun rajout, pas de colorant et sans agent de saveur… Rien d’autre qu’un sirop d’orge et le tour de main d’un savoir faire ancestral, transmis de génération en génération…

au pied du moulin à Tan

La roue du Moulin à Tan – Moret sur Loing

Le moulin à Tan.

Maison d’Alfred Sisley, Peintre impressionniste, qui habita cette maison et y mourut le 29 janvier 1899.

les roses Alfred Sisley

Heurtoirs portes Moret-sur-Loing

 

Translate : click on flag

blog-drapeau_anglais-img

Flagy un charmant village aux petits ponts

(10 photos)

Datant du XIIe siècle, Flagy en Seine et Marne, est un ancien lieu fortifié rectangulaire, dont les rues mènent par des ponts traversant l’Orvanne.

Le village appartenant au domaine royal,  était réputé pour ses moulins, et ses sources.

Translate : click on flag

blog-drapeau_anglais-img

Entre Saint-Mammès et Moret-sur-Loing de la Seine au canal du Loing

(24 photos)

Le canal du Loing, long de 45,90 km, relie les canaux de Briare et d’Orléans, au niveau du hameau de Buges, sur la commune de Corquilleroy près de Montargis, au Loing, à Saint-Mammès à la jonction du Loing avec la Seine.

Saint-Mammès s’est développé grâce à l’eau et à longtemps occupé une place important dansle monde de la batellerie. Jusqu’à devenir le deuxième port batelier d’île-de-France. Aujourd’hui encore, les péniches sont nombreuses, qu’elles soient de transport ou d’habitation. Ville marinière de par sa position stratégique, à la confluence entre la Seine et le Loing, Saint-Mammès est le point de rencontre de toutes les voies d’eau traversant le centre de la France.

 

 

Translate : click on flag

blog-drapeau_anglais-img