Lac de Bonlieu – Jura

(3photos)

« Au pied » , de notre gîte se trouvait le lac de Bonlieu 🙂

Un matin, avant que la brume ne vienne le cacher… 🙄

 

Translate : click on flag

blog-drapeau_anglais-img

Le long des cascades du Hérisson – Jura

(12 photos)

La vallée du Hérisson est un des plus grands sites naturels de Franche-Comté ! voici quelques photos prises lors d’un séjour fin octobre, avec pas mal de brume !

Au cœur de la région des lacs, le Hérisson prend sa source au Saut Girard. Ce torrent,  formé des eaux des lacs de Bonlieu et d’Ilay, suit un parcours de 3,7 km pour un dénivelé de 805 m et offre pas moins de 31 sauts et 7 cascades.

La vallée du Hérisson a longtemps été un lieu de vie important. L’homme y a ainsi utilisé la force motrice de l’eau et les richesses environnantes.

Le saut Girard (ht 35m )

Le saut de la Forge

Château Garnier

Le Gour Bleu

Le Grand Saut (ht 60m)

L’éventail (ht 65m)

 

Translate : click on flag

blog-drapeau_anglais-img

Les cascades du Hérisson : l’Eventail

(4 photos)

Star incontestée des cascades du Hérisson, cette grandiose forteresse d’eau, dévale ses 65 m de hauteur, en rebonds successifs.

Translate : click on flag

blog-drapeau_anglais-img

Séjour dans le Jura

(4 photos)

Quelques jours dans le Jura, aux Cascades du Hérisson et lacs de Bonlieu et d’Ilay.
Des couleurs d’automne merveilleuses, même avec une brume tenace présente pendant tout le temps de notre séjour. 🙄

Des séries  de poses longues, de couleurs d’automne, à venir.

Translate : click on flag

blog-drapeau_anglais-img

Carrelets… entre Royan et Talmont

(8 photos)

Quelques carrelets pris en photo lors d’un court mais excellent  séjour en Charente-Maritime.

Photos prises entre Royan et Talmont.

 

Translate : click on flag

blog-drapeau_anglais-img

Maison Blanche village de pêcheurs atypique

(9 photos)

Toujours un grand plaisir à retourner au petit village de pêcheurs de Maison Blanche route de Sainte-Anne du Portzic à Brest.

Pour la petite histoire :

« Avant 1940, Maison-Blanche est encore un village de pêcheurs, abritant une quinzaine de maisons aux façades d’une blancheur éclatante (d’où son nom aujourd’hui un brin paradoxal). L’été, le site est prisé des habitants de Recouvrance et des premiers touristes qui découvrent les congés payés. Un minuscule port sans histoires, avant que celle avec un grand H ne surgisse, le 18 juin 1940, après l’appel du général De Gaulle. De source sûre, l’ennemi est à Rennes. Les soldats anglais et les marins brestois décident alors de mettre le feu aux combustibles de la Marine, situés au-dessus du site, sur le plateau des Quatre-Pompes. L’incendie, immense, détruit tout sur son passage, et du village de pêcheurs, il ne restera plus que des ruines.


Les premières cabanes de Maison-Blanche n’apparaissent qu’après-guerre, en 1947. Ce sont des « vestiaires de pêcheurs », remplis d’un barda de filets, casiers et cannes à pêche. De bric et de broc, en bois de récup’ et en tôle ondulée, elles vont pousser de manière anarchique jusqu’au début des années 60 et seront peinturlurées et décorées au goût des occupants, pour lesquels les couleurs vives atténuent peut-être un peu l’horreur de la guerre.

À l’époque, elles appartiennent à des ouvriers des HLM du quartier de Saint-Pierre. Ils y viennent en cyclomoteur, le dimanche, pour pêcher. Aujourd’hui, on compte une soixantaine de cabanes, collées les unes aux autres, formant des « rues » étroites. » (sources Le Télégramme)

 

Translate : click on flag

blog-drapeau_anglais-img